Actualités

AMAZON – UN CLIC POUR CONTRÔLER TOUS LES CLICS…

Technologie
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Voici aujourd’hui 20 ans qu’Amazon posait l’une des premières pierres de son empire. Alors seulement âgée de deux ans, Amazon déposait en 1997 une demande de brevet qui allait lui assurer une supériorité tactique relativement à ses concurrents.
Nous sommes donc en 1997, l’Internet se développe depuis déjà plusieurs années et la vente en ligne avec. Néanmoins, un frein important limite l’expansion des achats en ligne. Il s’agit du long processus d’enregistrement de la commande nécessitant principalement de renseigner le numéro de sa carte de paiement, avec date d’expiration et cryptogramme…
Cette étape que nous avons tous connue était pour beaucoup de potentiels acheteurs une limitation que celle –ci soit consciente ou non.
En effet, d’une part il y a l’acte conscient de devoir fournir ses informations bancaires à un tiers que l’on ne connaît ni d’Ève ni d’Adam, et d’autre part il y a ce temps nécessaire pour compléter ces informations ; il faut également ajouter qu’il convient de disposer de sa carte de paiement à porter de main, bref autant d’éléments qui limitent les potentiels acheteurs de passer à l’acte.
Face à cette situation, Amazon imagine un monde où chaque acheteur potentiel devient un client fidèle qui d’un clic simple enregistre et paye sa commande.
Dans ce monde de consommation idyllique, ce système ne nécessite qu’une phase d’enregistrement des données personnelles du client comprenant ses données de paiement. Voilà, rien de plus à faire, le client peut directement profiter de ce bouton magique d’achat instantané… et le bouton magique d’achat instantané peut lui montrer sa redoutable efficacité.
Mieux que les confiseries situées au niveau des caisses des supermarchés, l’achat en un clic rend n’importe quel achat de produits attractif, simple, et décuple les achats impulsifs.
Mais Amazon voit plus loin. Ayant compris le potentiel de cette solution, il ne souhaite pas la divulguer sans avoir pensé à la protéger en amont. C’est ainsi qu’une demande de brevet a été déposée auprès de l’USPTO sous le numéro US 08/928,951 le 12 Septembre 1997.
Pour nous Européens, cela consiste en un pari plus que risqué relativement à la notion d’objet brevetable, mais voilà nous sommes en 1997 et aux États-Unis d’Amérique, pays de pionniers, qui à l’époque admettait encore la brevetabilité des so-called « Business Methods ». Et le brevet, bien peu technique, a été délivré.
C’est ainsi que durant 20 ans, le « One-Click » d’Amazon a joué un rôle déterminant dans l’expansion du géant, lui valant de nombreuses batailles avec ses concurrents et des licences richement concédées.
Mais ne nous y trompons pas, bien que ce brevet que nous pourrions qualifier de fondateur pour Amazon expire aujourd’hui, il n’en demeure pas moins que depuis 20 ans, Amazon ne cesse de déposer des demandes de brevet dans de nombreux domaines tant en informatique qu’en logistique. Ainsi, pour n’en citer que certains, et des plus originaux, nous trouvons des entrepôts volants, le parachutage de colis, la livraison de colis par drone et même la protection de drone relativement à des attaques extérieures.
Si Amazon a bien compris une chose, c’est l’impact de la protection de sa propriété intellectuelle dans un monde en constante évolution technologique et où le premier arrivé a gagné.